La sécu rembourse-t-elle la pose d'une prothèse capillaire ?

10 millions de français sont touchés par la calvitie. Pour cacher cette imperfection, nombreux sont ceux qui ont recours aux prothèses capillaires. Sachez cependant que ces dernières ne sont pas toujours à la portée de toutes les bourses. Voilà pourquoi nous vous recommandons vivement de bien vous renseigner sur les tarifs appliqués et le processus de remboursement des prothèses capillaires avant de sauter le pas. En effet, il peut arriver que le dispositif voulu ne convienne pas, de telle sorte que le remboursement des frais engagés n’est pas assuré. Voici les informations utiles portant sur les droits au remboursement des prothèses, ainsi que les démarches à entreprendre pour pouvoir en bénéficier.

Le processus de remboursement d’une prothèse capillaire

Le processus de remboursement d’une prothèse capillaire varie d’un établissement à un autre. Le montant du remboursement dépend également de la gravité de la maladie du patient. Ainsi, si le port du dispositif est provisoire, les assureurs ne prennent en charge qu’une infime partie des dépenses. A contrario, lorsque la prothèse doit être portée à vie, l’assurance rembourse la totalité du montant indiqué sur le contrat.

Quel montant rembourse la sécurité sociale ?

D’une manière générale, la Sécurité sociale s’engage à rembourser la prothèse capillaire à hauteur de 40 % du montant forfaitaire appliqué. L’assurance maladie s’occupe alors du reste. Mais pour pouvoir jouir de ce droit, vous devez avoir en main une ordonnance médicale justifiant votre problème de calvitie, laquelle a pu être causée par une chimiothérapie ou un traitement médicamenteux quelconque.

Le port d’une prothèse capillaire est donc provisoire ou définitif. Ce n’est pas tout, car il faut également vous munir de la facture délivrée par votre fournisseur. Pensez ensuite à photocopier les documents en question avant d’envoyer les originaux à votre CPAM (Caisse Primaire d’Assurance Maladie), suivie de votre requête de remboursement. Informez-vous également sur les conditions de remboursement en cas de prothèse défectueuse.

Quel montant remboursent les mutuelles et la complémentaire santé ?

Outre le remboursement accordé par la Sécurité sociale, vous êtes également en droit d’attendre de votre mutuelle ou de votre complémentaire santé l’acquittement de vos dépenses. Cette hypothèse ne joue qu’en fonction des contrats que vous avez signés auprès des institutions précitées.

Effectivement, le taux de remboursement y est généralement mentionné et peut aller jusqu’à quatre fois le montant indiqué. Néanmoins, pour pouvoir en tirer parti, votre CPAM doit faire parvenir votre dossier auprès de la société mutualiste. Après quoi, l’assurance mutuelle étudie votre dossier et le montant à allouer à votre cas, et ce, en fonction des clauses stipulées dans la convention. Vous recevrez ainsi le remboursement de votre prothèse capillaire une fois toutes les formalités remplies. Rassurez-vous, le délai imparti est assez court, ce qui fait que vous verrez revenir votre investissement plus tôt que vous ne le pensez. Sachez enfin que la Sécurité sociale ne rembourse pas les dossiers incomplets ou falsifiés.