La perte de cheveux, alias la calvitie, est causée par de nombreux facteurs tels que l'hérédité, la testostérone ou encore le stress

Pour comprendre la calvitie il faut avant tout la définir. La calvitie également appelée l’alopécie se définit comme une diminution ou une absence de cheveux due à leur perte plus ou moins accélérée. Elle est le plus souvent visible chez les hommes mais les femmes sont également concernées et est causée par plusieurs facteurs tels que le stress, les maladies cutanées, une carence alimentaire. Elle peut aussi être héréditaire (c’est d’ailleurs souvent le cas). La calvitie peut commencer dès l’âge de 14 ans et est souvent vue comme un signe de maturité lorsqu’elle survient au delà des 40 ans. Les spécialistes estiment que la perte des cheveux reste une anomalie dermatologique et en distinguent 7 types.

L’alopécie androgénétique

Il s’agit d’un processus anormal de perte de cheveux chez l’homme comme chez la femme, cela dépend de certaines hormones mâles à l’instar des androgènes ; d’où le terme alopécie androgénétique. Plus l’androgène est élevée chez un individu, plus il y a des risques d’avoir la calvitie. Chez la femme celle ci peut apparaitre après la ménopause. Le début de la calvitie se manifeste par un dégarnissement des tempes, d’une reculade de la ligne frontale. Quelquefois, c’est le sommet du crâne qui est attaqué en premie

L’alopécie diffuse

Ce type de calvitie atteint tout le cuir chevelu et non une partie infime de la tête. Les causes de l’alopécie diffuse ou effluvium sont des troubles de l’organisme : stress, radiothérapie, chimiothérapie, consommation excessive des médicaments, carence en fer…

L’alopécie de traction

Encore appelée alopécie du chignon, l’alopécie de traction est une perte graduelle de cheveux causée par une stimulation réitérée du cuir chevelu à l’instar des coiffures trop resserrées et allongées vers l’arrière. Cela provoque alors une perte de cheveux sur la zone frontale du crâne. Ce type de calvitie évolue très rapidement et vos cheveux deviennent très fins.

Chute de cheveux saisonnière

Elle s’apparente à une chute de cheveux passagère causée par une maladie, une grossesse, ou à un état de fatigue extrême. A chaque changement de saison (automne et printemps), les disparitions de cheveux se font également plus nombreuses.

La calvitie naissante

Les symptômes de la calvitie naissante se manifestent par le dégarnissement des tempes. L’on note également une disparition du cuir chevelu vers l’arrière du crâne mais d’autres parties de la tête peuvent également être touchées comme le vertex qui peut être déblayé.

La calvitie précoce

Comme son nom l’indique, la calvitie précoce se présente comme une chute de cheveux qui apparait très vite et le plus souvent au moment de l’adolescence. Et ce sont les golfs qui sont attaqués en premier lieu. 2 hommes sur 3 sont atteints par ce type de calvitie à cause des hormones masculines que l’on retrouve dans le sang.

La calvitie héréditaire

A en croire plusieurs études, l’hérédité apparaît comme la cause principale de ce type de calvitie. Du moins, la transmission génétique peut provenir soit de l’homme soit de la femme. En réalité, les cellules du cuir chevelu se dessèchent à cause d’un excédent d’hormones mâles. Cela s’explique par le rétrécissement des follicules pileux.

A lire absolument