Comprendre la calvitie est indispensable pour trouver un traitement efficace

Que vous soyez un homme ou une femme, un excès d’hormones mâles peut être à l’origine d’une importante perte de cheveux. Ce phénomène conduit à l’alopécie androgénique chez 70% des femmes et 10% des hommes. Pourquoi nos hormones entraînent-elles des rétractions capillaires ? Quelles sont les conséquences ? Comment traite-t-on ce problème ? Nos réponses.

Pourquoi les hormones entrainent-elles la chute des cheveux ?

Les raisons sont étroitement liées aux relations fonctionnelles qui existent entre les hormones et le cuir les organes pileux. Le système endocrinien génère les glandes fabricatrices d’hormones androgéniques: l’hypophyse (prolactine) et le tyroïdes (hypothyroïdies ou hyperthyroïdies). Ce sont elles qui agissent directement sur le cuir chevelu. Par exemple si l’hypophyse secrète moins de lait (hypopituitarisme) ou en fabrique trop cela a des conséquences directes sur le bulbe pileux.

Certaines hormones comme le DHT par exemple perturbent le cycle de vie de la racine du cheveu qu’on peut définir comme naissance-croissance-mort-renaissance. On se retrouve avec des cheveux ayant une période de croissance réduite, des cheveux qui disparaissent ou qui ont une petite taille.

Les conséquences

Dans 90% le dérèglement des hormones mâles provoque la calvitie androgénique. Chez la femme le système endocrinien est troublé à la suite d’un accouchement, d’une prise ou d’un arrêt des contraceptifs, après certains traitements ou encore au moment de la ménopause. Ces évènements provoquent des problèmes de glandes surrénales, des ovaires polykystiques qui, par l’intermédiaire du stress ou de la fatigue, touchent aussi le cuir chevelu.

Chez l’homme l’influence des hormones mâles n’est pas aussi forte. Sont touchés surtout ceux qui ont une prédisposition génétique (par exemple quand un des parents ou grands-parents est chauve). Les troubles hormonaux occasionnent une calvitie, on parle d’hyperandrogénisme.

Comment traiter ce problème?

Tout dépend de l’état de l’évolution de la calvitie. Si vous n’êtes qu’à ses débuts, des solutions anti-chute cheveux seront efficaces. Si vous êtes à un stade avancé, le Minoxidil 2% ou 5% ainsi que les médicaments à base de Minoxidil seront plus appropriés.

Enfin dans les cas très extrêmes une greffe de cheveux sera la solution la plus efficace mais chère. Dans tous les cas, parlez à votre médecin avant d’acheter un traitement. Si vous n’avez pas beaucoup de moyens vous pouvez essayer de cacher la calvitie.