DOSSIER : PERTE DE CHEVEUX ET GROSSESSE
Comment soigner la calvitie pendant la grossesse ?

Une perte de cheveux anormale lors de la grossesse n’est jamais bénigne, mais elle est réversible si elle est prise en charge à temps. Pour cela, ne tardez pas à demander un diagnostic pour confirmer la perte de cheveux liée à la grossesse. Savez-vous à qui il faut s’adresser pour identifier les causes et les traitements adéquats ? Découvrez nos suggestions.

Le gynécologue avant tout

Dès que vous remarquez une chute anormale de vos cheveux, après avoir vérifié qu’il ne s’agit pas de perte occasionnelle, pensez à consulter votre gynécologue. Il ou elle sera en mesure de diagnostiquer une perte de cheveux due à votre grossesse, en établissant une relation avec votre état. Rappelez-vous cependant qu’un gynécologue n’est pas un spécialiste des cheveux mais il peut vous aider à identifier la ou les causes de votre trouble capillaire.

Pour votre premier rendez-vous, votre gynécologue vous posera des questions afin de mieux connaitre vos antécédents, et déterminer s’il y a une relation de cause à effet avec votre mode de vie et votre alimentation, si cette perte de cheveux n’est pas due aux carences alimentaires ou au manque de fer lié à votre grossesse. Ce diagnostic clinique peut être complété par un bilan hormonal ou un bilan sanguin.

Au deuxième rendez-vous, votre gynécologue se basera sur les résultats de vos bilans (sanguin et hormonal) pour vous prescrire un traitement. Il peut vous prescrire un supplément en fer sous forme de médicaments ou sous forme de compléments alimentaires, ou il vous orientera vers un spécialiste comme le dermatologue ou un endocrinologue lorsque les causes sont d’origines plus profondes telles que les perturbations hormonales.

Le dermatologue pour un diagnostic approfondi

Le dermatologue, spécialiste de la peau et des cheveux, est en mesure de faire des examens poussés afin de préciser les causes et le stade d’avancement de votre perte de cheveux. Pour cela, il vous fera des examens cliniques, basés sur les interrogatoires, les questionnaires mais aussi sur l’observation de votre cuir chevelu, qu’il pourra compléter par des bilans hormonaux et sanguin, afin d’établir un diagnostic complet.

Si votre examen clinique a permis d’écarter des maladies inflammatoires dues au dysfonctionnement de votre système immunitaire, il pourra vous prescrire un trichogramme, afin d’établir un bilan capillaire plus approfondi. Cela permet d’analyser les bulbes, la structure de vos cheveux ou encore le pourcentage des différentes phases du cheveu.

Ces examens complets permettront à votre dermatologue d’identifier la pathologie source de votre chute de cheveux et de prescrire des traitements adéquats. Surtout que certains médicaments sont proscrits chez les femmes enceintes.

L’endocrinologue pour des causes hormonales sérieuses

Si votre bilan sanguin et votre bilan hormonal ont révélé des causes plus profondes comme le dysfonctionnement thyroidiens ou un dysfonctionnement des glandes sexuelles, entraînant une production anormale d’androgène, alors votre gynécologue pourra vous orienter vers un endocrinologue.

L’endocrinologue est en mesure de diagnostiquer les causes hormonales de la chute de cheveux pendant la grossesse et d’identifier le responsable de votre trouble capillaire. Il peut également déterminer si votre perte de cheveux pendant la grossesse est d’origine androgénétique ou non.

L’intérêt de consulter ce spécialiste consiste dans la possibilité de prescrire des traitements favorisant un équilibre hormonal sans mettre en danger le processus de développement du fœtus.

L’expert capillaire pour un bilan complet

L’expert capillaire peut établir un bilan complet afin d’identifier les responsables de votre alopécie. Il dispose d’équipements performants pour diagnostiquer une perte de cheveux pendant la grossesse. Rappelez-vous cependant qu’un expert capillaire n’a pas suivi de formation médicale mais une personne formée pour mieux soigner le cheveu, prévenir et soigner la calvitie.

DOSSIER : PERTE DE CHEVEUX ET GROSSESSE